top of page

Le gouvernement demande d'ajuster la répartition des distributeurs de billets.



Le gouvernement fédéral a envoyé un courrier au consortium Batopin car la répartition envisagée des nouveaux distributeurs automatiques de billets (DAB) présente quelques lacunes. L'information émane du cabinet de la secrétaire d'Etat à la Protection des consommateurs, Alexia Bertrand, à la suite de la diffusion sur la VRT de l'émission sur la consommation WinWin. Le réseau constitué par les quatre grandes banques du pays revoit entre-temps ses plans et espère encore parvenir à un accord sur les emplacements d'ici le printemps.

Le gouvernement demande d'ajuster la répartition des distributeurs de billets Le gouvernement fédéral a envoyé un courrier au consortium Batopin car la répartition envisagée des nouveaux distributeurs automatiques de billets (DAB) présente quelques lacunes. L'information émane du cabinet de la secrétaire d'Etat à la Protection des consommateurs, Alexia Bertrand, à la suite de la diffusion sur la VRT de l'émission sur la consommation WinWin. Le réseau constitué par les quatre grandes banques du pays revoit entre-temps ses plans et espère encore parvenir à un accord sur les emplacements d'ici le printemps. Fin mars 2023, le gouvernement fédéral et le secteur financier s'étaient entendus sur une meilleure accessibilité des distributeurs automatiques de billets. Au moins un distributeur devait être disponible dans chaque commune, ce qui implique l'installation de 200 nouvelles machines.


Mme Betrand, le ministre de l'Economie Pierre-Yves Dermagne et le ministre des Finances Vincent Van Peteghem ont entre-temps envoyé une lettre à Batopin car ils ont repéré des problèmes assez rapidement. Selon une porte-parole de la secrétaire d'Etat, il ne semblait pas évident qu'un automate soit bel et bien installé à tous les emplacements prévus.


"En raison de divers changements, le plan de répartition n'était plus correct. Ils devaient donc à nouveau se concerter avec la Banque nationale. Le premier objectif reste que chacun puisse avoir facilement accès à de l'argent liquide", explique la porte-parole. La Banque nationale avait formulé certaines recommandations à propos des emplacements. 


Selon Marie Janart, responsable emplacements chez Batopin, la discussion portait uniquement sur les quelques dernières dizaines de DAB supplémentaires. Batopin respectait l'esprit du protocole, mais avait remis une autre proposition à la BNB. Les deux parties se sont déjà vues une fois en novembre, mais cela ne semble pas suffisant. Plusieurs éléments ont déjà été revus après réception du courrier fin d'année dernière. Et une nouvelle concertation avec la Banque nationale est prévue cette semaine, ajoute Mme Janart.


"Nous envisageons de revoir également les cabinets concernés la semaine prochaine. Nous espérons parvenir à un accord final sur les emplacements d'ici le printemps."


Belga


Belga

0 vue

Comments


bottom of page